1

Dans le cadre de l’enregistrement des émissions des Agités du FLE, nous vous proposons généralement de commencer à discuter des thèmes traités ici-même. L’objectif est d’amorcer une première réflexion sur le sujet entre nous, d’inclure les idées et questions de chacun à la réalisation de l’épisode, puis de continuer nos échanges à la lumière de l’épisode publié. Voici le thème du prochain épisode enregistré  :

Enseigner en ligne

Pour cette émission, nous recevrons Jeanne et Marion, deux Agitées de la communauté, qui nous feront part de leur expérience de l’enseignement en ligne. Jeanne a d’ailleurs un blog dédié uniquement à cette pratique et aux outils qu’elle utilise pour y parvenir. Nous vous encourageons comme d’habitude à proposer toutes les questions qui vous passent par la tête, mais aussi à partager votre propre expérience (difficultés rencontrées, avantages,…). Parmi les questions que l’on peut se poser et auxquelles vous avez peut-être déjà des réponses :

  • peut-on faire tous les types d’activités en ligne ?
  • comment peut-on mettre en place telle ou telle activité ?
  • ne perd-on pas le côté humain de l’échange en passant par un écran ?
  • quel suivi entre les cours ?

Le sujet a également déjà été abordé à plusieurs reprises sur le forum. Ces fils de discussion constituent donc également une bonne base pour une première réflexion :

Au plaisir d’échanger avec vous !

Les Agités 😀

a répondu à la question
1

Bonjour à toutes et à tous,
Selon moi, il faut bien distinguer l’enseignement en ligne « à tout prix » et l’enseignement en ligne réfléchi.
D’un côté, il y a les cours Skype, parfaitement adapté au statut d’auto entrepreneur où l’apprenant peut interagir via le micro, la vidéo et le chat depuis le confort de son canapé. Même si l’écran peut être partagé, il n’en reste pas moins inaccessible. L’interaction avec le contenu pédagogique en est donc limitée. Selon moi c’est une solution économique et parfaitement adaptée à l’enseignement/apprentissage ponctuel.
Et d’un autre côté, l’enseignement en ligne utilisant des solutions logicielles adaptées, certes coûteuses à titre individuel mais abordable a titre professionnel et/ou institutionnel. Ces logiciels, sont équipés d’outils favorisant l’interaction au sein même du contenu pédagogique, tels que le stylo, la saisie de texte et l’enregistrement des classes pour n’en citer que trois. Nous parlons donc véritablement de web 2.0, s’inscrivant ainsi dans une pédagogie actionnelle à plus d’un titre.
Ces deux solutions apportent leurs lots d’avantages et d’inconvénients, un cours en ligne bradé de facto encourage la précarisation de la profession, mais une solution onéreuse nécessitant une formation et est par défaut moins accessible.
J’espère ne contrarier personne dans ce message.
Si vous avez des questions je serai ravi de vous répondre.

a ajouté un nouveau commentaire

Bonjour Aurélien,
Je suis auto-entrepreneure et l’enseignement en ligne est mon activité principale, et je pense qu’il est possible de faire de l’enseignement en ligne « réfléchi » sans logiciel spécialement conçu pour cette activité. En fait, je dirais que les outils à utiliser dépendent des objectifs des étudiants.

Par exemple, pour un simple cours de conversation, Skype suffit. Pour des cours incluant des exercices ou des devoirs, on peut utiliser des outils comme Google Docs. On peut également enrichir les cours avec des cartes mentales ou des padlets.

Néanmoins, il est possible d’utiliser des logiciels d’enseignement en ligne à moindre coût. Je pense notamment à la plateforme Verbling qui a créé un espace de travail, où différentes options sont disponibles (traitement de texte, ajout de texte sur un PDF, stylo, création de flashcards automatique…). J’ai aussi testé WiziQ, un logiciel fait pour l’enseignement en ligne, mais je ne l’ai pas trouvé pratique du tout, malgré les options offertes par le logiciel (donner la main aux étudiants pour mieux gérer les échanges, le bouton « fini » que les étudiants utilisent pour notifier le prof qu’ils ont terminé l’exercice, la possibilité de créer des sondages…).
En réalité, je n’ai pas encore trouvé un logiciel satisfaisant pour enseigner en ligne.
En as-tu testé certains ? Et si oui, lesquels te semblent vraiment adaptés ?

Bonjour Jeanne,
À l’Alliance Française La Haye, nous utilisons bigbluebutton.
Ce matin même j’ai organisé une formation auprès de mes collègues.
La formation a été enregistrée et elle est disponible ici : https://moodle.aflahaye.nl/course/view.php?id=158

Bonne lecture/visionnage 🙂

Merci, je regarderai ! 😉
J’ai déjà entendu parler de Big Blue Button dans le contexte de Moodle mais je ne l’ai jamais utilisé.

Vous affichez 1 des 8 réponses, cliquez ici pour afficher toutes les réponses.

Les thèmes de discussion

Faire une recherche

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

@

Pas d’activité récente