1

Bonjour à tout le monde,

Je viens de vous rejoindre sur Agito et j’en suis très heureuse. Je suis formatrice de FLE depuis un peu plus de 10 ans et j’habite à Madrid. Je me permets de poster ce message car j’aurais besoin de conseils… L’union fait la force! 😉

Depuis environ un mois j’ai une nouvelle étudiante en cours particulier, elle est japonaise. Débutante. C’est la première fois que j’ai une étudiante japonaise et j’avoue être confrontée à quelques difficultés et avant tout à un souci de phonétique… Je travaille avec Alter Ego+, la phonétique d’Alter Ego aussi et ce que je trouve sur Internet… Rien n’est bien adapté à ce public…J’ai cherché sur Internet des ressources créées spécialement pour ce public mais je n’ai rien trouvé. Je viens de commander sur Internet “Phonétique progressive du français” de Clé International mais j’ai bien peur que cela soit trop “général”…Est-ce que quelqu’un connaît ce public? Y a-t-il des ressources créées spécialement pour ce public?

Merci beaucoup pour vos conseils et bonne soirée à vous!

0

Merci Fred! Johanne m’a beaucoup aidée et effectivement je vais commencer par le “u”/”ou” en passant par le “i” puis le “r”.

Incroyable cette manière d’apprendre une langue étrangère!…

Encore merci et bonne soirée à toi.

a commenté une réponse

Super, bon courage alors !

0

Bonjour Delphine et bienvenue sur Agito !

Je connais bien ce public mais je ne peux malheureusement pas t’orienter vers des ressources spécifiques pour la prononciation. À l’époque, j’utilisais mes connaissances en japonais pour les amener à bien prononcer en partant de sons similaires en français et en japonais. Le “i” est une excellente base notamment pour les amener à bien prononcer le “u” et le “ou” (partir du “i” et avancer les lèvres sans bouger la langue pour aller vers le “u”. Puis partir du “u” en leur montrant par des gestes qu’il faut désormais amener la langue vers l’arrière pour parvenir à un “ou” acceptable).

L’autre son qui pose problème est certainement le “r”. Perso, je n’hésitais pas à leur faire prononcer de manière exagérée au début en leur faisant vraiment racler leur gorge pour qu’ils sentent bien d’où ça vient. Puis avec le temps et dans le flot du discours, le “r” s’adoucissait naturellement.

Pour les autres soucis de prononciation de leur part (et si je ne n’oublie rien), ce n’est pas à proprement parler une mauvaise prononciation mais plutôt une mauvaise habitude d’apprentissage. Les Japonais sont (mal) habitués à étudier une langue étrangère via des transcriptions phonétiques dans leur propre syllabaire (katakana). Du coup, ils retranscrivent ce qu’ils pensent entendre la première fois avec un système basé sur une prononciation japonaise. Un mot comme “France” sera retranscrit en quelque chose qui sonne pour nous comme “Fulansu”. Et il y a carrément des bouquins entiers pour apprendre le français qui utilise ce système : une catastrophe. Si ton étudiante utilise ce genre de ressource, il faut la stopper immédiatement en lui expliquant pourquoi. ^^

En espérant que cela te donne quelques pistes. 😀

Autres questions récentes

Les thèmes de discussion

Faire une recherche

Qui est en ligne ?

Illustration du profil de Fred - FLQ

@

Pas d’activité récente