[Remue-méninges] La phonétique en jouant

0
Les Agités 20 Rep.

Dans le cadre de l’enregistrement des émissions des Agités du FLE, nous vous proposons généralement de commencer à discuter des thèmes traités ici-même. L’objectif est d’amorcer une première réflexion sur le sujet entre nous, d’inclure les idées et questions de chacun à la réalisation de l’épisode, puis de continuer nos échanges à la lumière de l’épisode publié. Voici ce que l’on vous propose cette fois-ci :

La phonétique en jouant – Invitée : Michèle Freland

Pour cette émission, nous recevrons Michèle Freland, titulaire d’un doctorat de phonétique et FLE, et qui a été professeure de FLE et de phonétique, ainsi que directrice d’Alliances françaises. Elle est actuellement formatrice de formateurs et auteure du blog La phonétique en jouant. Ce fil de discussion est ouvert à chacun, pour lui poser des questions bien sûr, mais également pour commencer à échanger sur ce thème entre nous. Voici des propositions de “points déclencheurs” pour alimenter notre remue-méninges :

  • Le jeu et la phonétique ensemble ? Est-ce bien raisonnable ?!
  • Que peut apporter le jeu dans le travail de la phonétique ?
  • La phonétique en jouant ? C’est mon quotidien de prof ! Par exemple, je…
  • Jeu et phonétique ? J’en garde un mauvais souvenir ! Venez un peu que je vous raconte…
  • … ou tout ce qui pourrait vous passer par la tête sur ce sujet !

Au plaisir d’échanger avec vous !

Les Agités 😀

Fred - FLQ a modifié la question
Question est fermée, aucune nouvelle réponse n’est acceptée.
1
BrunoM 336 Rep.

Chouette un podcast !

Désolé, je n’ai pas vraiment d’eau à apporter au moulin, juste mes préoccupations récurrentes : J’ai toujours des apprenants qui ont beaucoup de mal à distinguer les e/é, les u/ou, les e/u, les i/é. Si vous avez des tuyaux, je suis plus que preneur !

Fred - FLQ a commenté la réponse
1
Anneline Dintilhac 95 Rep.

Cool, de la phonétique ! J’attends ça avec impatience. Bruno, En ce qui me concerne, je m’intéresse beaucoup à la prosodie, la musicalité, avant d’entrer dans les phonèmes, les schémas articulatoires. Pour les voyelles que tu cites, tu peux partir d’un tableau de 9 voyelles, qui, sur trois lignes, donne :

i – u – ou
é – eux – oh (le dos)
è – oeu (soeur) – o (porte)

En gros, pour schématiser : de haut en bas, il s’agit d’ouvrir la mâchoire, en conservant une prononciation de voyelle à l’avant de la bouche; de gauche à droite, on a ce mouvement (on ne se moque pas, c’est compliqué à décrire à l’écrit !)

  1. sourire, voyelle devant (i, é, è)
  2. bisou, voyelle devant (u, eux, oeu)
  3. bisou, voyelle derrière (la langue recule) (è – oeu – o)

Oui, on peut partir sur un paquet de blagues à ce sujet, je vous entends déjà, mais j’assume ! Parce qu’en phonétique, si on ne s’amuse pas, si on ne se lâche pas, on n’y arrive pas ! La phonétique, c’est le corps, c’est de l’intime, donc il faut s’amuser pour créer des conditions favorables.

Anneline Dintilhac a répondu
×

Se connecter

Abonnement

Autres questions récentes

Les thèmes de discussion

Faire une recherche