Bonjour les Agité(e)s ! Je m’appelle Frédéric Lauray-Quantin aka Fred – FLQ et je suis le papa de la plateforme Agito sur laquelle vous vous trouvez en ce moment même. Je prends ma plus belle plume virtuelle aujourd’hui pour vous écrire directement – en utilisant le “je”, chose rare – et vous signaler que j’ai ouvert il y a peu une page Tipeee et également une page Liberapay.  Tipeee et Liberapay, si vous ne connaissez pas, sont des outils de mécénat participatif permettant de récolter des micro-dons récurrents de la part d’utilisateurs souhaitant soutenir un projet et/ou la création de contenus. Pas d’inquiétude cependant : il n’y a rien d’obligatoire et Agito est et restera entièrement gratuit et accessible à toutes et à tous. Envie d’en savoir plus ? Je vous explique tout ça ci-dessous !

Des dons pour quoi faire ?

1. Financer les frais liés au fonctionnement de la plateforme

Ces dons serviront en premier lieu à financer les frais engendrés par la plateforme : hébergement des sites (Agito et À l’école de la Francophonie pour l’instant), hébergement des podcasts et noms de domaine. Ce système prend donc le relais de la campagne Ulule de l’année dernière (et oui, un an déjà) pour assurer que le site reste en ligne et accessible.

2. Assurer un temps dédié hebdomadaire à la maintenance du site

Agito est une plateforme participative que de nombreux contributeurs enrichissent régulièrement et bénévolement. J’ai le grand plaisir d’en faire partie et cela ne va pas changer. J’ai cependant une autre casquette : celle de concepteur, graphiste et webmestre de la plateforme. La maintenance du site (mises à jour, gestion des bugs,…) et son développement sont des postes très chronophages qui nécessitent généralement une personne dédiée. Je m’en occupe du mieux que je peux sur mon temps libre mais cela a quelques inconvénients :

  • manque de régularité
  • difficulté à mettre en place des “gros” projets qui demandent une période de travail continue pour avancer
  • priorité à des choses sur lesquelles je me fais plaisir au moment X où j’ai du temps libre (je fais ça par passion après tout 😉 )

Obtenir des dons pour financer mon travail me permettrait donc de remédier à ces inconvénients… tout en gardant la passion quand même !

3. S’agiter encore plus !

Je vous l’ai déjà dit, les projets ne manquent pas et, avec un financement régulier, nous pourrions en sortir plein des cartons (et finaliser certains qui ont beaucoup trop traînés en longueur…) ! Je dis “nous” car si pour l’instant la page Tipeee me concerne directement, l’objectif serait bien évidemment d’en faire profiter d’autres dans le cadre d’une structure à  but non lucratif. La première chose que j’aimerais mettre en place, c’est un événement “en vrai”, une journée ou un week-end d’échanges comme il y en a déjà plein, mais avec la touche Agito. Partant(e) pour une première Journée des Agités ? Et ce n’est qu’un exemple, on vous tient au courant pour la suite. 😉

Tipeee / Liberapay : c’est différent ?

Pourquoi avoir deux pages différentes pour la collecte de dons ?” vous demandez-vous peut-être, et vous auriez bien raison. Pour faire très court, Tipeee est une plateforme offrant un service payant avec des fonctionnalités intéressantes, alors que Liberapay est une plateforme “libre” avec un peu moins de fonctionnalités mais des caractéristiques proches des valeurs que nous défendons.

Quel système choisir pour faire les dons ?

Avec une sortede mini-blog intégré pour contacter directement les “Tipeurs”, un système d’objectifs avec barre d’avancement, le choix de contreparties, etc., Tipeee offre de nombreuses fonctionnalités sympathiques et un aspect communautaire non négligeable. La contrepartie principale est que l’on doit acquitter 8% de commission comme prix du service rendu. Liberapay est une plateforme gratuite qui se finance en ayant sa propre page de dons mais je n’ai pas accès aux informations des mécènes. Ça peut être considéré comme un défaut ou au contraire un avantage, vos données restant privées. Autre avantage de Liberapay, les donateurs utilisent un portefeuille virtuel qu’ils remplissent quand ils le souhaitent. Cela évite des frais de transactions récurrents et l’on peut maîtriser son budget facilement vu que l’on ne donne aucune autorisation de prélèvement récurrent à Liberapay. On peut aussi faire un don en dollars US contrairement à Tipeee qui n’accepte que les euros.

En bref : en étant un peu réducteur, Tipeee est plus complet mais nous (à Agito comme aux mécènes) coûtent plus cher. Liberapay offre moins de fonctionnalités mais une plus grande partie des dons est utilisée pour le développement de la plateforme.

Allez, trêve de blabla, il est l’heure de publier notre newsletter hebdomadaire et je suis beaucoup plus à l’aise à vous concocter de nouvelles choses pour le site qu’à vous expliquer pourquoi il me/nous faudrait des sous. Je vais donc essayer de vous convaincre de soutenir le projet avec notre méthode habituelle : en nous agitant et en vous donnant le meilleur de nous-même.

Excellente continuation à toutes et à tous !
Fred, papa d’Agito

Cet article vous a été utile ? Faites-en profiter d’autres !

Twitter
Facebook
Google+
LinkedIn
Email

Aux podcasts des Agités

À l'infolettre d'Agito

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *